Vous investissez dans des immeubles locatifs? 8 conseils pour acheter un bien locatif

Vous investissez dans des immeubles locatifs? 8 conseils pour acheter un bien locatif

L'immobilier locatif peut sembler une opportunité intéressante pour les investisseurs à la recherche de revenus. Surtout à des moments où les taux d'intérêt sont bas, l'idée de loyers glissants chaque mois est séduisante et il y a aussi la possibilité que la propriété s'apprécie en valeur.

Cependant, la possession d'un bien locatif est également une forme d'investissement beaucoup plus risquée et à forte intensité de main-d'œuvre que les générateurs de revenus passifs tels que les certificats de dépôt ou les comptes d'épargne. Pour commencer, il faut une analyse minutieuse dès le départ.

Voici les 8 facteurs à connaître avant d'acheter un bien locatif

1. Posséder un bien locatif peut prendre beaucoup de temps

Vous envisagez peut-être les revenus locatifs comme une alternative aux faibles taux bancaires, mais il s'agit en fait d'une comparaison pommes-oranges. À moins que vous ne vouliez assumer des coûts supplémentaires importants en embauchant des personnes pour gérer ces détails, la possession d'un bien locatif peut impliquer une grande implication pratique, de la sélection des locataires à la gestion des réparations. Vous devez décider si vous pouvez vous permettre de consacrer ce type de temps en plus de l'argent que vous investissez.

2. Des loyers comparables dans la région vous aideront à fixer votre prix

Dans la plupart des régions, les locations sont un marché concurrentiel, alors pensez aux loyers sur des propriétés comparables comme une vérification de la réalité du montant que vous pourrez facturer. Faites des recherches à ce sujet avant d'acheter une propriété afin que vous puissiez commencer à savoir combien votre investissement vous remboursera.

  Cinq astuces pour acheter un immeuble de placement

3. Les taux de vacance locatifs locaux peuvent être un drapeau rouge

En plus de rechercher les tarifs de location locaux, renseignez-vous également sur les taux d'inoccupation. Historiquement, les taux d'inoccupation aux États-Unis ont été en moyenne de 7,4%, donc si vous trouvez qu'une zone a un taux d'inoccupation significativement plus élevé, imaginez qu'il y ait de longues périodes où votre propriété est vacante et donc ne génère pas de revenus.

4. Élaborer une projection complète des dépenses courantes

La compensation du loyer sera une liste de dépenses régulières: taxes, assurances, services publics, entretien, etc. Obtenez autant d'informations précises que possible sur ces chiffres pour la propriété actuellement, afin que vous puissiez faire une projection précise de ce que vous voulez être en train de payer.

5. Vous devrez peut-être mettre de l'argent supplémentaire dans la propriété à l'avance

Notez soigneusement toutes les réparations ou mises à niveau que vous pourriez avoir à faire au début afin de mettre la propriété en état d'être louée. Vous devrez obtenir des estimations crédibles sur le coût de ces rénovations et, dans la mesure du possible, essayer de négocier pour que le vendeur de la propriété s'en occupe comme condition de vente afin que vous fassiez face à moins de fardeau si vous achetez le lieu.

6. Créez une projection des flux de trésorerie à court et à long terme

Les quatre éléments précédents doivent tous être pris en compte pour créer une projection détaillée des flux de trésorerie: le loyer que vous êtes susceptible de pouvoir attirer, le temps qu'il faudra pour trouver un locataire, les dépenses courantes et les coûts initiaux. Entre le temps qu'il faut pour louer le logement et les coûts supplémentaires liés à l'achat et à la réparation d'un logement, vous risquez de faire face à un flux de trésorerie négatif dès le début. Vous devez vous assurer que vous avez les ressources financières liquides pour vous accompagner dans cette période. Ensuite, vous devez faire une projection à long terme pour voir combien de temps il faudra à votre flux de trésorerie positif éventuel pour rembourser vos coûts initiaux.

  10 conseils pour acheter un bien locatif

7. Le retour sur investissement (ROI) devrait vous compenser pour les risques et les efforts

Votre projection de flux de trésorerie peut également être utilisée pour voir comment votre bénéfice à long terme se comparera à votre investissement total. Le retour sur investissement ne doit pas simplement être compétitif par rapport à d'autres alternatives de revenu – il doit vous compenser adéquatement pour le risque de perte financière et le temps que vous consacrerez à cet investissement.

8. Il existe d'autres moyens d'investir dans l'immobilier

Un véhicule appelé fiducie de placement immobilier en actions, ou FPI, génère des revenus à partir des loyers et de l'appréciation des prix des propriétés dans lesquelles il investit. Il ne faut pas les confondre avec les FPI hypothécaires, qui investissent dans des hypothèques. De nombreuses FPI sont cotées en bourse et peuvent vous donner des avoirs diversifiés dans des biens immobiliers productifs de revenus sans votre implication directe dans les propriétés sous-jacentes. Cependant, vous devriez analyser attentivement la façon dont le prix du FPI se compare à la valeur des propriétés qu'il possède.

Certains propriétaires sont en mesure de faire des propriétés locatives une source productive de revenus. La distinction la plus importante à faire est qu'il s'agit souvent d'un revenu passif – c'est une opportunité de revenu où ce que vous en retirez est en grande partie fonction de la pensée et des efforts que vous y consacrez.

Dites-nous: vous songez à investir dans des propriétés locatives? Comment évaluez-vous les propriétés à acheter?

Plus de MoneyRates.com:

  Différence Entre Lmp Et Lmnp | Lmnp Via Sarl

Vendre notre ancienne maison ou la louer?

Au milieu de taux historiquement bas, l'immobilier est-il un bon investissement?

5 choses à savoir avant d'investir dans l'immobilier

Vous investissez dans des immeubles locatifs? 8 conseils pour acheter un bien locatif
4.9 (98%) 32 votes
 
Fermer le menu